Les écrans dangereux pour les enfants ? Une vaste étude conclut à une influence « limitée »

Une récente étude réalisée sous l’égide de l’INSERM et publié dans la revue Journal of Child Psychology and Psychiatry a suivi 14 000 enfants en France, de 2 à 5 ans et demi, au sein de leur foyer. Cette étude a révélé de faibles associations entre l’utilisation d’un écran et la cognition après avoir contrôlé les facteurs socio-démographiques et de naissance des enfants ainsi que les facteurs confondants liés au mode de vie, et suggère que le contexte de l’utilisation de l’écran est important, et pas seulement le temps passé devant un écran, dans le développement cognitif des enfants. »

Il est notamment mis en avant par Jonathan Bernard, chercheur du Centre de recherche en épidémiologie et statistiques qui a dirigé l’étude que « le fait qu’un enfant passe du temps devant la télévision ne va pas créer de retards majeurs chez lui, sauf cas extrêmes ». Les données collectées entre 2013 et 2017 auprès d’un large échantillon « apportent une voie médiane sur un débat complexe où deux discours s’affrontent depuis des années : l’un plutôt alarmiste et l’autre qui préfère dire qu’il n’y a pas de sujet », pointe-t-il.

En France, le temps passé à la maison par les plus jeunes devant la télévision ou les smartphones reste toutefois bien au-dessus des limites recommandées : à 2 ans, les enfants y passaient en moyenne 56 minutes, là où Santé publique France recommande à cet âge, aucune exposition.

La limite d’âge « sans écran » a tendance à être fixée à 3 ans, sous l’impulsion des balises « 3-6-9-12 » proposées en 2008 par le Dr Serge Tisseron, puis de l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom, ex-CSA). Depuis 2019, le Haut Conseil de la santé publique et l’Académie nationale de médecine recommandent de ne pas exposer les enfants de moins de 3 ans aux écrans, si certaines conditions ne sont pas réunies (présence d’un adulte, interactivité).

CoolMaze – partager facilement des fichiers sans être connectés sur le même réseau

DIGISHARE, Snapdrop ou ShareDrop permettent d’envoyer facilement des fichiers entre équipements connectés sur un même réseau. Il arrive parfois notamment dans les écoles, que l’équipement personnel de l’enseignant ne soit pas connecté au réseau Internet des écoles ou sont les tablettes. Voici une alternative : Cool Maze ! Cette fonctionnalité peut se mettre en favori de partage sur iOS ; cela fonctionne à la fois pour des photos, documents ou liens Internet que l’on peut donc aisément partager avec d’autres utilisateurs.

Mode d’emploi

  1. Installer Cool Maze sur le mobile ou la tablette (iOS / Android) avec lequel vous souhaitez envoyer des fichiers.
  2. Avec l’appareil récepteur des documents (ordinateur, tablette ou smartphone), ouvrir un navigateur internet et se rendre sur coolmaze.io. Un QR-Code apparait (à mettre dans vos favoris si vous l’utilisez souvent).
  3. Sur le mobile ou la tablette qui partage, sélectionner le(s) fichier(s) à transférer puis cliquer sur « Partager avec … » et sélectionner CoolMaze.
  4. Le capteur photo de votre smartphone/tablette s’active. Il ne reste plus qu’à scanner le QR-Code affiché sur l’écran de l’appareil récepteur pour afficher ou télécharger le(s) fichier(s).

Partager facilement un fichier, une photo entre appareils connectés à un même réseau

DIGISHARE est un service de La Digitale qui permet de partager des fichiers entre PC, Mac ou tablettes et d’envoyer des messages à des appareils connectés à un même réseau. L’outil est basé sur le projet libre Snapdrop.

Les appareils sont automatiquement ajoutés lors de l’ouverture du service et visibles par tout le monde sur le réseau. Un pseudo est généré pour chaque appareil lors de la connexion.

L’envoi d’un ou plusieurs fichiers se fait en cliquant  sur le destinataire et en sélectionnant le ou les fichiers à transmettre.

Il est également possible d’envoyer un message en faisant un clic droit (en appuyant longuement sur mobile) sur le destinataire. Si la case Envoyer à tout le monde est cochée, tous les utilisateurs connectés réceptionneront le message.

Les fichiers et les messages ne sont pas enregistrés sur le serveur, qui sert uniquement de relais pour les contenus.

Partager un contenu entre les tablettes de la classe, récupérer les productions des élèves sur l’ordinateur de l’enseignant,… n’hésitez pas à partager votre utilisation de DigiShare en commentaire !

Insérer un filigrane sur vos documents officiels pour éviter une usurpation d’identité

Le gouvernement a introduit un outil en ligne sur beta.gouv.fr qui permet d’ajouter rapidement un filigrane à tout document. Cette fonctionnalité est particulièrement utile pour sécuriser l’envoi de pièces justificatives d’identité dans des situations comme la location de véhicules ou les achats en ligne. Souvent, ces documents contiennent des informations personnelles sensibles et leur mauvaise utilisation peut conduire à des cas d’usurpation d’identité.

Même les entreprises réputées ne sont pas à l’abri des risques liés à l’envoi de documents d’identité.

Pour renforcer la sécurité de ces envois, le programme beta.gouv a développé un outil disponible sur filigrane.beta.gouv.fr. Cet outil permet d’envoyer un fichier et de choisir un filigrane à appliquer, ce qui restreint l’utilisation du document aux fins spécifiées. Les fichiers originaux ne sont pas conservés, et le fichier avec filigrane est supprimé après le téléchargement.

Il est possible d’obtenir le même résultat en écrivant sur une photocopie de pièce d’identité et en masquant des informations si nécessaire, afin de décourager toute utilisation abusive du document dans d’autres contextes.

Disponible sur filigrane.beta.gouv.fr, ce service permet d’envoyer un fichier et de choisir le filigrane à insérer (par exemple « Document exclusivement destiné à la location immobilière » ou « Transaction du 3 août 2023 avec Monsieur Dupont »).

Google généralise le floutage des images violentes ou sexuelles

Le nouveau paramètre de flou de SafeSearch est déployé pour tous les utilisateurs dans le monde entier ce mois-ci. Ce paramètre offre une protection supplémentaire en matière de sécurité en floutant les résultats de recherche potentiellement inappropriés. D’autres initiatives de sécurité sont également introduites par Google, mais certaines ne sont pas encore accessibles en France. La société s’engage cependant à les rendre disponibles partout dès que possible.

Le flou de SafeSearch sera appliqué sur tous les types d’appareils, tels que les ordinateurs, les tablettes et les smartphones, que ce soit via le web ou l’application mobile. Il est à noter que ce paramètre sera actif, qu’un utilisateur possède ou non un compte Google. Google prendra en compte les préférences de filtrage déjà en place. Si l’utilisateur a déjà désactivé l’option SafeSearch, les résultats explicites de Google Images seront affichés normalement. Dans le cas contraire, il devra vérifier et activer cette option pour activer le flou.

Les trois options sont :

  • Filtrer : filtre les images, textes et liens explicites.
  • Flouter : floute les images explicites, mais les textes et liens explicites peuvent s’afficher.
  • Désactiver : affiche tous les résultats pertinents, y compris le contenu explicite.

N’hésitez pas à tester avant de mettre des enfants sur ce moteur de recherche mais le plus sage reste d’utiliser Qwant junior.

Préparez vos voyages facilement avec ces applications

Vous prévoyez de voyager cet été ? Que ce soit pour des vacances ensoleillées ou un déplacement professionnel, votre iPhone peut être votre meilleur allié pour organiser votre voyage en toute simplicité. Voici les meilleures applications iPhone pour vous aider à trouver le logement idéal, planifier votre voyage, réserver votre transport, et garder de précieux souvenirs de votre aventure.

MACTERNELLE se met également en mode vacances et vous retrouvera avec plaisir à la rentrée !

Lire la suite

Douze ans après AirDrop, Nearby Share facilite le partage entre PC et androïd

L’app Google Nearby Share pour PC Windows est maintenant disponible officiellement, permettant des transferts de fichiers faciles entre PC et appareils Android. Initialement en version bêta, cette application permet de partager facilement des fichiers avec des smartphones Android et des Chromebooks. Plus de 1,7 million d’utilisateurs ont déjà installé la bêta, transférant plus de 50 millions de fichiers, principalement des photos et des vidéos.

Pour marquer le lancement officiel de l’application, Google a ajouté plusieurs nouvelles fonctionnalités. Les utilisateurs peuvent désormais voir une estimation de la durée nécessaire pour terminer le transfert de fichier, ainsi qu’un aperçu de l’image dans les notifications de l’appareil, permettant de s’assurer que le bon fichier est partagé. Google prévoit également d’ajouter plus de fonctionnalités à l’outil à l’avenir et collabore avec des fabricants de PC, tels que HP, pour inclure l’application dans leurs systèmes.

Pour utiliser Nearby Share pour Windows, activez le Wi-Fi et le Bluetooth de votre PC. Ensuite, glissez-déposez un fichier dans l’app ou faites un clic droit pour sélectionner « Nearby Share » et l’envoyer à un appareil à proximité.

Si vous utilisez le même compte Google sur votre PC et votre appareil Android, les transferts seront automatiquement acceptés. Les deux appareils doivent être à moins de 5 mètres l’un de l’autre. L’app propose également des paramètres de visibilité pour lutter contre le spam et les transferts non désirés.

Prise en main : TUTORIEL
Télécharger l’application : PlayStore

Apple TV+ gratuit pendant deux mois

Pour fêter la sortie sur Apple TV+ le documentaire »Underrated » qui raconte l’histoire de Stephen Curry, Apple offre deux mois d’abonnement à son service de streaming.

Attention, l’abonnement gratuit activé grâce à cette offre est automatiquement reconduit et devient alors payant (6,99 € par mois) à la fin des deux mois de gratuité ; il faut donc bien penser à résilier l’abonnement avant l’échéance si vous ne souhaitez pas poursuivre.

Cette opération promotionnelle sera valable jusqu’au 24 août 2023, cliquer ICI

Vous vous faites vieux !

Le site « https://you.regettingold.com/ » est un site web en anglais seulement qui propose un service amusant basé sur la date de naissance d’une personne.

En entrant votre date de naissance, le site vous fournit diverses informations et statistiques relatives à votre âge, notamment des faits intéressants, des événements historiques, des tendances populaires et des références culturelles qui étaient courants à l’époque de votre naissance. J’aurais par exemple  20 000 jours le 6 février 2027 (merci d’y penser) !

Ce site divertissant offre aux utilisateurs la possibilité de réfléchir à leur parcours personnel, de se remémorer des souvenirs et de prendre conscience du passage du temps.

Voici me concernant ce que me donne le site :

Lorsque j’étais nourrisson
26 mai 1972 Les États-Unis et l’Union soviétique signent le traité sur les missiles anti-balistiques (vous aviez 21 jours)
1er septembre 1972 Bobby Fischer bat Boris Spassky lors d’un match d’échecs à Reykjavík, en Islande (tu avais 3 mois)
29 novembre 1972 Atari sort le jeu vidéo d’arcade Pong (tu avais 6 mois)
11 décembre 1972 Apollo 17 atterrit sur la lune (tu avais 7 mois)
3 avril 1973 Le premier appel téléphonique portable est passé par Martin Cooper de Motorola (vous aviez 10 mois)

Lorsque j’étais enfant
30 avril 1975 La guerre du Vietnam se termine avec la chute de Saigon (tu avais 2 ans)
14 décembre 1977 Saturday Night Fever, un film de danse américain réalisé par John Badham est sorti (vous aviez 5 ans)
16 octobre 1978 Le pape Jean-Paul II succède au pape Jean-Paul Ier en tant que 264e pape (vous aviez 6 ans)
8 mars 1979 Philips présente le Compact Disc publiquement pour la première fois (vous aviez 6 ans)
19 juillet 1980 Les Jeux olympiques d’été de 1980 s’ouvrent à Moscou, en Union soviétique (tu avais 8 ans)

Lorsque j’étais adolescent
20 novembre 1985 Microsoft Corporation publie la première version de Windows, Windows 1.0 (vous aviez 13 ans)
28 janvier 1986 La catastrophe de la navette spatiale Challenger (tu avais 13 ans)
13 février 1988 L’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de 1988 à Calgary, Alberta, Canada (vous aviez 15 ans)
9 novembre 1989 Le mur de Berlin tombe (tu avais 17 ans)
2 août 1990 Le début de la première guerre du Golfe (vous aviez 18 ans)

Dans la vingtaine
1er janvier 1993 La République tchèque et la Slovaquie se séparent dans le soi-disant divorce de velours (vous aviez 20 ans)
12 février 1994 Les Jeux olympiques d’hiver de 1994 commencent à Lillehammer, en Norvège (vous aviez 21 ans)
22 juin 1995 Quake, un jeu vidéo de tir à la première personne est sorti (vous aviez 23 ans)
31 août 1997 Diana, princesse de Galles, meurt dans un accident de voiture (vous aviez 25 ans)
1er janvier 2001 L’aube du nouveau millénaire (tu avais 28 ans)

La justice autorisée à utiliser les micros et caméras des smartphones ?

Le Sénat français a récemment validé un projet de loi permettant à la justice d’utiliser les micros et les caméras des smartphones dans le cadre des enquêtes criminelles. Cette mesure vise à renforcer les capacités d’investigation, tout en préservant les droits fondamentaux et la vie privée des individus.

Le projet de loi prévoit que l’activation des micros et des caméras ne pourra être effectuée que dans des situations spécifiques et avec une autorisation judiciaire préalable. Cela garantit que cette pratique ne sera utilisée que dans le cadre d’enquêtes légitimes et nécessaires, visant des individus faisant l’objet de soupçons fondés.

Les partisans de cette mesure soulignent son importance pour lutter contre la criminalité moderne, y compris le terrorisme et la criminalité organisée. Ils affirment que l’accès aux données audiovisuelles des smartphones pourrait fournir des éléments de preuve cruciaux pour résoudre des affaires complexes, contribuant ainsi à la sécurité publique.

Cependant, les préoccupations concernant la vie privée et les libertés individuelles sont également prises en compte. Le projet de loi établit des garanties rigoureuses pour protéger la vie privée des citoyens, en limitant strictement l’utilisation des enregistrements obtenus aux seules fins légales et en restreignant leur utilisation abusive ou généralisée.

Il est essentiel de souligner que cette mesure vise à trouver un équilibre entre la nécessité de mener des enquêtes efficaces et le respect des droits fondamentaux des individus. La protection des données personnelles et la préservation de la vie privée restent des préoccupations centrales dans le cadre de cette législation.

Un amendement adopté en séance, limite aussi l’activation des appareils à des fins de géolocalisation aux infractions punies d’au moins dix ans d’emprisonnement, contre 5 dans le texte initial.

Le projet de loi devra encore passer par l’Assemblée nationale pour être adopté. Les débats et les éventuels amendements permettront de peaufiner cette proposition afin de garantir une mise en œuvre équilibrée et respectueuse des droits et libertés des citoyens.

Plus d’informations : https://www.publicsenat.fr/

Comment la géolocalisation est-elle utilisée sur mon smartphone ?

Les géants de la technologie tels que Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft, communément appelés GAFAM, jouent un rôle important dans nos vies numériques. L’un des aspects clés de leurs services est l’utilisation de la géolocalisation sur nos smartphones. Dans cet article, nous explorerons comment les GAFAM utilisent la géolocalisation pour améliorer nos expériences en ligne, tout en soulignant les enjeux liés à la confidentialité et à la protection des données.

  1. Collecte des données de géolocalisation :

Lorsque vous utilisez un smartphone, les GAFAM collectent des données de géolocalisation pour diverses raisons. Les applications et les services tels que Google Maps, Facebook, Amazon et d’autres peuvent demander l’accès à votre position géographique. Ces données sont utilisées pour fournir des fonctionnalités basées sur la localisation, telles que la navigation, la recherche de lieux à proximité, la personnalisation des publicités et bien d’autres.

  1. Services basés sur la géolocalisation :

Les GAFAM utilisent la géolocalisation pour améliorer leurs services et offrir des fonctionnalités plus pertinentes aux utilisateurs. Par exemple, Google Maps utilise votre position pour vous fournir des itinéraires précis, des informations sur le trafic en temps réel et des suggestions de lieux d’intérêt à proximité. Facebook utilise la géolocalisation pour vous permettre de marquer des endroits, de trouver des événements à proximité et de partager votre emplacement avec vos amis. Amazon utilise la géolocalisation pour proposer des offres spéciales basées sur votre emplacement actuel.

  1. Publicité et ciblage :

La géolocalisation est également utilisée pour la publicité ciblée. Les GAFAM peuvent utiliser vos données de localisation pour diffuser des publicités pertinentes en fonction de votre position actuelle ou de vos habitudes de déplacement. Par exemple, si vous vous trouvez près d’un café, vous pouvez voir une publicité pour une offre spéciale dans ce café. Cela permet aux annonceurs de maximiser leur impact en ciblant les utilisateurs dans des endroits spécifiques.

  1. Préoccupations liées à la confidentialité :

L’utilisation de la géolocalisation par les GAFAM soulève des préoccupations en matière de confidentialité et de protection des données. La collecte et le stockage de données de localisation peuvent révéler des informations sensibles sur la vie privée des utilisateurs. Les GAFAM ont mis en place des politiques de confidentialité et des paramètres de contrôle pour permettre aux utilisateurs de gérer leurs préférences en matière de géolocalisation et de contrôler l’accès aux données de localisation.

Cependant, il est essentiel de comprendre les implications de partager vos données de localisation et d’examiner attentivement les politiques de confidentialité des applications et des services que vous utilisez.

La géolocalisation joue un rôle essentiel dans les services proposés par les GAFAM sur nos smartphones. Elle permet d’améliorer la navigation, les recommandations personnalisées et la publicité ciblée. Cependant, il est important de rester conscient des enjeux liés à la confidentialité. Un internaute averti en vaut deux !

Sur le même sujet : https://korben.info/

Les écrans ont-ils un effet négatif sur la mémoire et l’attention, quand ils servent de support à la lecture ?

Ugo Ballenghein et Xavier Aparicio, maîtres de conférences en psychologie cognitive, explorent les problématiques posées par les outils numériques. Et évoquent des pistes pour les surmonter.
Du papyrus au papier, en passant par le parchemin et en arrivant aujourd’hui aux écrans, les supports de lecture ont évolué au fil des époques et continuent à se diversifier dans une société qui se digitalise toujours plus. Des smartphones aux tablettes ou aux liseuses, l’écrit est au cœur de nos activités quotidiennes et nos habitudes de lecture évoluent.

D’une manière générale, nous pouvons intuitivement considérer que lire sur écran ou sur papier ne modifie pas notre capacité à comprendre un texte : indépendamment du support, il s’agit toujours de décoder des signes graphiques pour leur attribuer une signification. Toutefois, la lecture sur écran suppose de prendre en considération les caractéristiques ergonomiques des supports de lecture (taille, luminosité, contraste, etc.) et les caractéristiques du lecteur.

Personnellement, je lis beaucoup (trop ?) sur écran mais je privilégie sur smartphone la lecture de flux RSS d’informations et sur ordinateurs une lecture épurée via le mode lecteur des navigateurs sur Safari ou Firefox.

Lire la suite : https://www.numerama.com/ N’oubliez pas de lire l’article en mode « Lecture épurée » !

Le numérique fait-il baisser le niveau des élèves ?

Corentin Gonthier, Professeur des universités en psychologie du développement à l’université de Nantes, et membre de l’Institut Universitaire de France se penche sur l’idée reçue « le numérique fait baisser le niveau des élèves ». 

Voici les idées clés que je retiens :

  • Les enfants et les jeunes sont des « natives numériques » et sont naturellement à l’aise avec la technologie, contrairement aux adultes.
  • L’utilisation des technologies numériques pour l’apprentissage peut être bénéfique pour les élèves, mais cela ne signifie pas que les enseignants doivent tout savoir sur les technologies pour les intégrer dans leur enseignement.
  • Les technologies numériques ne remplacent pas l’enseignant, mais peuvent être un outil complémentaire pour l’enseignement et l’apprentissage.
  • L’utilisation des technologies numériques ne doit pas être considérée comme un remède miracle pour les problèmes de l’éducation. Il est important de les intégrer de manière réfléchie et planifiée.
  • L’accès à la technologie ne doit pas être considéré comme une solution universelle aux inégalités sociales. Les écoles doivent également se concentrer sur la création d’un environnement d’apprentissage inclusif et équitable pour tous les élèves.
  • Il est important de se rappeler que les technologies numériques évoluent rapidement, ce qui signifie que les enseignants et les élèves doivent être prêts à apprendre de nouvelles compétences et à s’adapter aux nouveaux outils.

Conférence de Corentin GONTHIER : https://youtu.be/k4MnlEHabQk

Sur le site de la trousse à projets : https://tne.trousseaprojets.fr

Atlas interactif des lieux culturels de la région parisienne

L’atlas interactif des lieux culturels de la région parisienne a été développé par l’Atelier Parisien d’Urbanisme (APUR) en collaboration avec la ville de Paris et la métropole du Grand Paris.

L’atlas permet aux utilisateurs d’explorer la richesse culturelle de la région parisienne à travers une cartographie interactive. Les utilisateurs peuvent sélectionner différents types de lieux culturels tels que les musées, les théâtres, les cinémas, les bibliothèques et bien d’autres encore.

L’outil permet également de filtrer les résultats par arrondissement, ville ou département, ainsi que par type d’activité culturelle. En cliquant sur un lieu culturel, les utilisateurs peuvent accéder à des informations détaillées sur l’établissement, telles que son adresse, ses horaires d’ouverture, son site web et ses coordonnées.

En plus de fournir des informations utiles aux citoyens et aux touristes, cet atlas interactif peut également être utilisé par les professionnels de la culture, les urbanistes et les décideurs pour mieux comprendre l’offre culturelle de la région parisienne et pour planifier l’avenir de la culture dans la région.

Savycal – un outil de planification de réunions à plusieurs

Savvycal est une nouvelle solution en ligne, simple et gratuite, pour trouver un créneau libre dans l’agenda de plusieurs personnes.

Savvycal offre une expérience utilisateur de grande qualité, tant pour l’organisateur que pour les participants. Contrairement à d’autres outils similaires, Savvycal propose un calendrier visuel complet affichant les créneaux disponibles, plutôt qu’une simple liste de dates. L’une des principales différences est que les invités peuvent superposer le calendrier de Savvycal à leur propre agenda, évitant ainsi les allers-retours entre applications, ce qui est très pratique.

De plus, l’organisateur de la réunion peut indiquer ses créneaux préférés parmi la liste des créneaux disponibles. Savvycal offre également une gamme d’options pour optimiser la programmation de la réunion, telles que la possibilité de définir les récurrences, de proposer des durées différentes et de tenir compte des fuseaux horaires pour tous les participants.

Découvrir Savvycal

Espionner le smartphone de son conjoint, est-ce légal ?

Chez les moins de 35 ans, 67 % des femmes et 56 % des hommes déclarent avoir déjà fouillé le téléphone de leur partenaire.
L’étude Journal du Geek / IFOP aborde la question de savoir si fouiller le téléphone portable de son partenaire est une pratique légale. La réponse est claire : non, c’est illégal. En effet, la loi française interdit l’accès non autorisé à un système informatique, ce qui inclut les téléphones portables. De plus, une telle intrusion constitue une violation de la vie privée de l’autre personne.

L’article souligne également les conséquences négatives de cette pratique. En effet, même si l’intention est de découvrir des preuves d’infidélité ou de comportement inapproprié, cela peut avoir des effets dévastateurs sur la relation de confiance entre les partenaires. En outre, les informations trouvées peuvent être mal interprétées, ou même manipulées, ce qui peut conduire à des conflits et à des malentendus.

Enfin, l’article encourage les couples à communiquer ouvertement et honnêtement, plutôt que de recourir à des pratiques illégales et invasives. La confiance mutuelle est essentielle dans une relation saine, et fouiller le téléphone portable de son partenaire ne fera qu’éroder cette confiance.
Lire la suite : https://www.journaldugeek.com/

Voyagez à vélo en France en 2023 – mise à jour du schéma national des véloroutes

Après trois ans de travail de mise à jour, le Schéma national des véloroutes (SNV) a étendu son réseau de 465 km à travers la France en ajoutant quatre nouvelles sections et un nouvel itinéraire.

En conséquence, en 2023, le SNV aura une nouvelle configuration, avec un total de 59 itinéraires, dont dix EuroVelo, couvrant une distance totale de 26 115 km. Pour mieux illustrer la connectivité et la densité du réseau de voies cyclables, une nouvelle carte a été publiée.

Lire la suite : https://weelz.ouest-france.fr
Télécharger le fichier PDF : https://www.velo-territoires.org

LegiGPT – un outil d’IA pour répondre à vos questions juridiques

« Je suis en mesure de fournir des informations précises sur les différents codes de loi et je peux rédiger des documents en lien avec la loi. Cependant, je ne suis pas spécialisé dans un domaine particulier de la loi, je couvre l’ensemble des domaines juridiques de la législation française », indique lui-même LegiGPT.

N’hésitez pas à tester  LegiGPT et à commenter votre expérience ci-dessous

Chat GPT présenté par… Chat GPT

Depuis plusieurs semaines, je découvre et expérimente Chat GPT. Pour en découvrir la puissance, je viens de lui demander l’action suivante : « Peux-tu rédiger un article de présentation des principales fonctionnalités de Chat GPT de manière enthousiaste ? »

Voici sa réponse :

Chat GPT est un modèle de langage très performant conçu par OpenAI, basé sur la célèbre architecture GPT-3.5. Ce modèle est entraîné sur une immense quantité de données textuelles et est capable de générer du texte cohérent et fluide, répondant à une grande variété de questions et de sujets.

L’une des fonctionnalités les plus impressionnantes de Chat GPT est sa capacité à comprendre le langage naturel humain, ce qui lui permet de répondre à une grande variété de questions et de sujets de manière naturelle et intuitive. Que vous cherchiez des informations sur un sujet précis, que vous discutiez de sujets d’actualité ou que vous souhaitiez simplement passer du temps à discuter avec une IA, Chat GPT est capable de répondre à toutes vos demandes de manière précise et efficace.

En plus de ses compétences en matière de compréhension du langage naturel, Chat GPT est également capable de générer du texte avec une grande précision et une grande variété de styles et de tonalités. Vous pouvez demander à Chat GPT de générer du texte dans un style formel ou informel, de lui donner un ton sérieux ou humoristique, et même de lui demander de rédiger des histoires, des poèmes ou des articles de blog.

Une autre fonctionnalité intéressante de Chat GPT est sa capacité à apprendre de l’utilisateur et à s’adapter à ses préférences. En communiquant régulièrement avec Chat GPT, vous pouvez l’aider à mieux comprendre vos intérêts et vos préférences, ce qui lui permettra de fournir des réponses encore plus précises et pertinentes à vos demandes.

Enfin, Chat GPT est également très facile à utiliser. Vous pouvez accéder à Chat GPT via une variété de plates-formes, y compris des applications de chat, des interfaces web et des intégrations tierces. En quelques clics, vous pouvez commencer à discuter avec Chat GPT et à bénéficier de toutes ses fonctionnalités avancées.

En conclusion, Chat GPT est un modèle de langage incroyablement puissant et polyvalent, capable de répondre à une grande variété de demandes et de sujets. Si vous cherchez une IA capable de vous aider à trouver des réponses précises et pertinentes à toutes vos questions, ou si vous voulez simplement passer du temps à discuter avec une IA sophistiquée et divertissante, Chat GPT est certainement l’IA qu’il vous faut !

A vous de tester Chat GPT et de partager vos expérience en commentaire ci-dessous !

MonitorControl pour contrôler la luminosité des écrans externes sur Mac

MonitorControl est un utilitaire gratuit sur Mac qui permet d’ajuster finement et automatiquement la luminosité des écrans externes branchés sur l’ordinateur. Pour utiliser MonitorControl, il faut que le ou les écrans soient compatibles avec DDC, qui permet justement à un logiciel d’ajuster ses paramètres d’affichage. La plupart des écrans modernes le sont, mais vous pouvez vérifier auprès du fabricant pour en être certain. Avec cette compatibilité, l’app fonctionne avec tous les écrans externes, qu’ils soient connectés en HDMI, USB-C, ThunderBolt ou DisplayPort.

Téléchargement direct ou depuis GitHub

Prise en main : https://www.begeek.fr/