Les Archives de Paris

Les Archives de Paris mettent à disposition plus de 6 millions d’images, sources généalogiques et documents iconographiques.

Les archives numérisées donnent accès à de nombreuses sources dont l’État civil de Paris, des sources généalogiques complémentaires, des fonds judiciaires, des plans parcellaires parisiens, des collections photographiques, et également les fichiers numériques des hommages collectés par les Archives de Paris sur les sites des attentats de novembre 2015.

Découvrir : http://eduscol.education.fr/

Linux pour faire revivre un vieil ordinateur !

Vous avez dans votre classe ou sous votre bureau un ordinateur de plus de cinq ans qui prend la poussière ? Pourquoi ne pas les passer sousLinux et leur redonner une seconde vie ? Il existe toute une série de distributions Linux légères et accessibles. Certes, cela n’améliorera pas le matériel des machines, mais elles seront utilisables et suffiront la plupart du temps pour toutes les tâches de la bureautique jusqu’au web avancé.

  • LubuntuLe : La distribution de référence. Basée sur Ubuntu, c’est l’une de ses variantes officielles. Lubuntu bénéficie du support des infrastructures d’Ubuntu et a notamment accès aux dépôts officiels des logiciels. Et tout comme sa grande sœur, la distribution se caractérise par sa facilité d’accès : pas besoin de taper la moindre ligne de commande, tout fonctionne directement, et les logiciels les plus connus sont à portée de clic dans les dépôts.
  • Bodhi, c’est la distribution qui se veut zen et détendue. Sa présentation est assez minimaliste, tout comme la quantité de logiciels fournie avec la plus basique de ses installations. Et dans cette recherche de légèreté, cela implique des logiciels moins connus, comme le navigateur web Midori.
    Il existe également une version surnommée AppPack qui comprend une base plus large d’utilitaires, incluant notamment la suite Libre Office, le lecteur VLC ainsi que le navigateur Chromium. Dans tous les cas, l’AppCenter de Bodhi permet d’étoffer raisonnablement sa base de logiciels en proposant une sélection qui n’est pas la plus étendue, mais recouvre aisément les besoins d’une utilisation classique.
  • Linux Lite est une distribution basée sur les versions LTS (Long-term-support) d’Ubuntu, ce qui signifie qu’elles bénéficient d’un support technique et de mise à jour régulières pendant cinq ans. Son objectif ? Être aussi complète qu’Ubuntu mais en beaucoup, beaucoup plus légère.

Voir l’article complet : http://www.numerama.com/

Créer un journal télévisé avec juste une tablette

Touchcast Studio est une application iPad qui permet de créer un journal télévisé comme un professionnel !

Planifier, organiser des contenus, s’approprier des compétences techniques et numériques tout en  travaillant des compétences orales, écrites et interculturelles grâce aux nombreuses possibilités et outils est possible grâce à cette application :

  • prompteur qui offre la possibilité de rédiger un texte, des commentaires en langue étrangère avant de le lire, dans le cadre de la création d’une émission ou d’un reportage,
  • filtres visuels (notamment le fameux écran vert)
  • effets sonores,
  • titres (dans la langue concernée),
  • incrustation de fenêtres vidéos.

Téléchargement gratuit : iTunes Storesite web

Vocal’iz, votre coach voix !

Au quotidien, votre voix est particulièrement sollicitée. Votre capital vocal doit être préservé, pour cela, MGEN a créé Vocal’iz. Une nouvelle application pensée en collaboration avec la Fédération Nationale des Orthophonistes pour vous aider à préserver et améliorer vos performances vocales.

Découvrir : Vocal’iz

Shotcut : logiciel de montage vidéo libre

Shotcut est un logiciel libre (open source) et multiplateforme (Windows – OS X – Linux) de montage vidéo. Il offre des fonctionnalités d’édition avancée telles qu’une ligne du temps à plusieurs pistes et des transitions visuelles. Le logiciel offre aussi une large galerie de filtres vidéo et audio facile d’utilisation.

Site officiel : http://www.shotcut.org/
Prise en main : http://adte.ca/
Tutoriel : https://www.shotcut.org/

Un film pour aider à comprendre l’autisme

Nommée et récompensée par de nombreux festivals de courts-métrages, « Créer des choses merveilleuses » est un court-métrage animé qui, en 5 minutes, déroule des images de tolérance. Non, les personnes autistes ne sont pas des « malades » ; elles sont juste différentes !

Ce film réalisé par Alex Amelines explique aux enfants que chacun d’entre nous a un cerveau qui fonctionne à sa façon et que, face aux nombreuses informations qu’il doit traiter, tout le monde ne réagit pas de manière identique.

Rappelons que l’autisme touche un enfant sur 100, aux trois-quarts des garçons.

OpenSankoré devient OpenBoard et reste compatible pour tous les TNI/VPI

OpenBoard est un logiciel open source pour TBI ou VPI conçu pour être utilisé dans les écoles ou universités. Il peut être utilisé indifféremment avec un tableau blanc interactif ou dans une configuration sans TBI ou avec tablette numérique.

OpenBoard est un fork de Open-Sankoré 2.0, qui lui-même était basé sur Uniboard. Ce fork a été créé pour recentrer le logiciel sur son cœur de métier originel, à savoir le travail de l’enseignant dans sa classe tout en privilégiant la simplicité d’utilisation. L’évolution de ce logiciel sera basée sur le respect de ces deux principes.

OpenBoard est compatible avec Windows (7+), OS X (10.9+) et Linux (testé sur Ubuntu 14.04 et 16.04).
OpenBoard_en_1_page (format pdf)

Clips pour jouer avec la vidéo sur les réseaux !

Apple propose gratuitement une nouvelle application « Clips » pour iOS (App Store – Gratuit). Elle permet de prendre une photo ou tourner une vidéo ou d’en choisir une dans sa bibliothèque pour ensuite les modifier puis les partager (format carré) sur les réseaux sociaux ou via iMessage.

Fonctionnalités de l’application :

  • Titres Lives : parlez et vos mots seront automatiquement ajoutés en texte sur la vidéo. Si des mots ont mal été compris par Clips, il est possible de les modifier manuellement
  • Filtres : il est possible d’ajouter un filtre (BD, noir et blanc…), des Emojis, incruster des bulles de dialogue etc…
  • Autocollants : pour donner un peu plus de vie à son contenu. Là aussi, de la personnalisation est au programme
  • Transitions : pour avoir des animations entre ses différentes vidéos

Google vous facilite le dessin !

AutoDraw est un site web accessible depuis un ordinateur ou une tablette qui permet au plus piètre dessinateur d’obtenir un résultat probant ! Il suffit de griffonner un projet rapide, l’Intelligence Artificielle de Google essaiera ensuite de comprendre votre dessin pour vous en présenter une représentation plus ambitieuse.

devient

Après un rapide dessin, AutoDraw propose plusieurs options en haut. Ces propositions sont mises à jour à chaque fois que vous modifiez votre dessin, ce qui permet d’obtenir plus précisément ce que vous voulez. Le résultat n’est pas toujours à la hauteur de la demande, mais c’est souvent assez bluffant et amusant… et gratuit.

Framasphère : un réseau social respectueux des données personnelles

Framasphère est un réseau social ouvert, de Framasoft qui s’engage, au travers d’une Charte et de Conditions Générales d’Utilisation, à respecter les données personnelles. Les informations de l’utilisateur ne sont pas revendues et il n’y a pas de publicité. Framasphère repose sur le logiciel libre Diaspora*.

Diaspora* est un réseau social qui vous permet de garder le contrôle, il repose sur 3 concepts clés :

La décentralisation

Au lieu que les données de tout le monde soient concentrées dans d’énormes serveurs, propriétés de grandes entreprises, de petits serveurs «pods» locaux peuvent être créés n’importe où dans le monde. Vous choisissez le pod auprès duquel vous vous enregistrez – peut-être votre pod local – et vous vous retrouvez connecté(e) avec la communauté diaspora* du monde entier.

La liberté

Vous pouvez être qui vous voulez sur diaspora*. Contrairement à certains réseaux, vous n’êtes pas obligé(e) d’utiliser votre véritable identité. Vous pouvez interagir avec qui bon vous semble, comme vous le voulez. La seule limite est votre imagination. Diaspora* est également un logiciel libre, et vous pouvez donc en faire ce que vous voulez.

La confidentialité

Dans diaspora*, vous êtes le propriétaire de vos données. Vous ne donnez pas l’autorisation à une entreprise ou à qui que ce soit de les utiliser. Avec diaspora*, vos amis, vos habitudes et votre contenu sont vos affaires… pas les nôtres ! De plus, c’est vous qui décidez de qui voit ce que vous partagez, grâce aux Aspects.

Framasoft a décidé d’ouvrir, avec l’aide de l’équipe diaspora-fr.org, un nouveau pod Diaspora* francophone : Framasphère.

Depuis Framasphère, vous pouvez :

  • échanger des messages et photos avec n’importe quelle autre personne du réseau Diaspora*
  • gérer vos contacts, tags, mentions, repartages…
  • garder le contrôle de vos données
  • publier sur d’autres réseaux sociaux (Twitter, Tumblr ou WordPress)

En somme, vous apprécierez toutes les fonctionnalités d’un réseau social sans craindre la censure et dans le respect de votre vie privée.

Bibliothèque numérique d’oeuvres théâtrales

Le projet Libre Théâtre porté par l’association Libre Théâtre, a pour objet de promouvoir la diffusion du théâtre en français, notamment par la création d’un portail internet des œuvres théâtrales en accès libre.

Le site Libre Théâtre met à disposition une bibliothèque numérique d’oeuvres théâtrales passées dans le domaine public. Le texte intégral de ces oeuvres est accessible soit dans une version retranscrite, soit dans une version numérisée (celles des banques de données Gallica de la BnF, Archives.org ou Wikisource).

Libre Théâtre ne se limite pas à proposer des textes de plus de 125 auteurs , ce site offre également les biographies de ces derniers, des analyses des pièces, des liens vers les dossiers pédagogiques de la Comédie Française, des images de certaines représentations grâce à des liens vers des ressources proposées par l’INA.

Des ressources pour la scolarisation des élèves en situation de handicap

L’ORNA (l’Observatoire des ressources numériques adaptées) a été créé en novembre 2007 par le ministère de l’Éducation nationale. Il est placé sous l’égide de l’INS HEA (Institut national supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés). Ce projet est réalisé avec le soutien de la Direction du numérique pour l’Éducation et du ministère de l’Éducation nationale.

Il a pour mission de recenser, analyser, évaluer des ressources numériques utilisables par des professeurs confrontés à la scolarisation d’élèves en situation de handicap.

Ces ressources peuvent être des logiciels, des applications tablettes, des matériels, des sites internet, des cédéroms, des DVD-Rom, des bibliothèques numériques…

Voici un exemple de fascicule mis à disposition : Histoire de la robotique pédagogique et son utilisation dans l’enseignement adapté

Vous trouverez également des retours d’expérimentations menées dans des établissements spécialisés, comme celui-ci : Blue-Bot à l’EREA

L’observatoire a aussi pour mission de diffuser les résultats de ses observations.

S’immerger dans le Paris du Moyen-Âge

Restituer d’une manière la plus fidèle possible le Paris du XVIe siècle, voici le pari fait par Éric Zingraff, fondateur de la société Grez Productions. Cet infographiste passionné d’histoire a effectué un travail de recherche fastidieux afin que les images de synthèse en 3D reflètent le décor de l’époque. “Ça a été un long travail », concède-t-il.

Le résultat est pour le moins bluffant. Au fur et à mesure que les images et les lieux défilent, le sentiment de se trouver au coeur de l’image se fait de plus en plus fort.

Découvrir : http://www.grezprod.com/reconstitutions.html

Le B2i remplacé par les compétences numériques

Le nouveau socle commun de connaissances, de compétences et de culture ainsi que les nouveaux programmes confortent la place du numérique dans les enseignements et les pratiques éducatives. Les activités d’apprentissage permettent aux élèves de développer des connaissances et des compétences, mais aussi d’élargir leur compréhension des enjeux du numérique.

Dans ce contexte, un nouveau projet de cadre de référence a été élaboré en 2016. Il rassemble et organise de façon progressive et selon 5 domaines spécifiques, les 16 compétences numériques développées de l’école élémentaire à l’université ainsi que dans le contexte de la formation continue des adultes.

Il a vocation à remplacer le B2i qui disparaît à l’école et au collège à la rentrée 2016-17 mais perdure au lycée jusqu’à la rentrée 2017-18.

Le référentiel s’organise en cinq domaines et seize sous domaines de compétences.

  1. Information et données, qui concerne la recherche d’information et le traitement des données et intègre les questions d’éducation aux médias et à l’information.
  2. Communication et collaboration, qui traite des interactions et de ce qui relève de la netiquette, du partage de contenus.
  3. Contenus, domaine dédié à la création de contenus numériques du plus simple au plus élaboré, y compris des programmes informatiques. On y aborde aussi les questions relatives aux droits de publication sur les réseaux.
  4. Protection et sécurité. Ce domaine traite de tout ce qui concerne la sécurité du matériel mais également de la santé et de l’environnement ainsi que la protection des données personnelles.
  5. Environnement numérique qui traite des compétences qui permettent à un individu de s’insérer dans un monde numérique et de comprendre son fonctionnement.

Informations : http://eduscol.education.fr/

Ozobot, la programmation en mode optique !

Ozobot, est un robot miniature qui réagit aux lignes et aux couleurs qu’il croise sur son chemin. Le robot est composé d’un module de détection optique de couleurs et de deux micromoteurs.

Lorsqu’on le dépose sur une surface comprenant différentes combinaisons de lignes et de couleurs qui correspondent à son langage, il suit le tracé et exécute les mouvements imposés. Les séquences de couleurs agissent tels des panneaux de signalisation et ordonnent au robot de ralentir ou augmenter sa cadence, tourner à droite ou à gauche, rebrousser chemin, prendre une pause, tourner sur lui-même, faire marche arrière, etc.

Le robot, de la dimension d’un pouce peut se déplacer sur l’écran d’une tablette, mais aussi sur une simple feuille blanche où des lignes ont été tracées au feutre. Une application gratuite Ozobot est disponible sous iOS et Androïd et une communauté d’utilisateurs se développe sur http://ozoblockly.com

Voici un tutoriel pour apprendre à utiliser le robot Ozobot :

1 – Débuter avec le robot Ozobot
2 – Le mode par défaut
3 – Programmation avec Ozoblockly

Transformer son vieux smartphone en caméra de surveillance

Plutôt que d’encombrer les tiroirs, un vieux smartphone peut aisément devenir une webcam ou un élément de vidéosurveillance !
Sélection d’applications :

  • Manything : Il suffit d’installer l’application gratuite sur deux téléphones ou tablettes pour regarder le flux en direct, afficher des vidéos activés par le mouvement ou même parler à la personne surveillée ! L’intégration d’IFTTT et la zone de détection de mouvement configurable permet d’intégrer le vieux smartphone au coeur d’installation domotique. Des options payantes de sauvegarde dans le cloud sont proposées.
  • Alfred Camera : Connectez-vous avec le même compte Google sur les deux smartphones, et c’est tout ! Vous êtes maintenant connecté via WiFi ou 3G / 4G de n’importe où. Vous pouvez commuter à distance entre les caméras avant et arrière, allumer et éteindre la LED, et prendre des instantanés. La détection de mouvement est possible ainsi qu’une visualisation depuis un plugin Chrome ou Firefox.
  • AtHome Camera : la philosophie de cette offre est quelque peu différente en vous permettant d’utiliser un smartphone, une caméra IP ou un ordinateur (PC ou Mac) pour émettre le signal vidéo et le recevoir sur votre smartphone. La détection de mouvement est possible et l’ajout d’une caméra supplémentaire se fait manuellement, en scannant le réseau ou via un QR code.
  • Présence vous permet de savoir ce qui se passe quand vous êtes parti, d’obtenir des alertes vidéo de détection de mouvement, et même de voir ce qui se passe en temps réel. Présence permet même d’enregistrer des vidéos et de prendre des photos tout en regardant le direct. une offre domotique complémentaire permet d’ajouter des détecteurs.
  • EpocCam : propose une approche plus simple permettant d’utiliser son smartphone comme une caméra autonome sans fil. Il est nécessaire d’installer une application sur son Mac ou PC pour récupérer ainsi le flux vidéo utilisable ensuite sur Skype ou autre !

À la découverte des robots et de Thymio

Le Centre pilote « La main à la pâte » de Gardanne (Bouches du Rhône) propose une séquence pédagogique composée de 7 séances permettant de découvrir les robots et de s’initier à la programmation par l’appropriation du robot Thymio et du logiciel VPL.

Découvrir Thymio
La séquence proposée par « la main à la pâte » de Gardanne

Gérer une classe d’iPad : En classe !

Apple va prochainement proposer une nouvelle version de son application de gestion de classe « En Classe 2.0″ (Classroom). L’application pour iPad contient un ensemble d’outils permettant aux professeurs de gérer et d’interagir avec les iPad des élèves.

La grande nouveauté de cette version est la possibilité d’installer l’application sur n’importe quel iPad : plus besoin d’un MDM pour la configurer. Il suffit d’aller dans les préférences Général > Profils et périphériques > Apple Inc. puis touchez l’option « Faire confiance ».

L’application va permettre à l’enseignant de configurer des nouvelles classes puis de :

  • ouvrir une application sur les iPad distants ;
  • partager des liens et des documents via AirDrop ;
  • réduire au silence tel ou tel iPad ;
  • gérer les autorisations pour AirPlay et la fonction Vue de l’écran.
  • verrouiller une tablette et regarder ce que fait l’élève.

L’application En Classe comprend aussi une fonction d’iPad partagé : plusieurs élèves peuvent se partager une même tablette en mode quasi « multi-session ». La configuration de cette fonction nécessite toujours d’en passer par un profil d’inscription DEP via un MDM. Cette fonction reste donc exclusive aux établissement scolaires pour le moment.

L’aide d’Apple sur l’application : En classe