Linux pour faire revivre un vieil ordinateur !

Vous avez dans votre classe ou sous votre bureau un ordinateur de plus de cinq ans qui prend la poussière ? Pourquoi ne pas les passer sousLinux et leur redonner une seconde vie ? Il existe toute une série de distributions Linux légères et accessibles. Certes, cela n’améliorera pas le matériel des machines, mais elles seront utilisables et suffiront la plupart du temps pour toutes les tâches de la bureautique jusqu’au web avancé.

  • LubuntuLe : La distribution de référence. Basée sur Ubuntu, c’est l’une de ses variantes officielles. Lubuntu bénéficie du support des infrastructures d’Ubuntu et a notamment accès aux dépôts officiels des logiciels. Et tout comme sa grande sœur, la distribution se caractérise par sa facilité d’accès : pas besoin de taper la moindre ligne de commande, tout fonctionne directement, et les logiciels les plus connus sont à portée de clic dans les dépôts.
  • Bodhi, c’est la distribution qui se veut zen et détendue. Sa présentation est assez minimaliste, tout comme la quantité de logiciels fournie avec la plus basique de ses installations. Et dans cette recherche de légèreté, cela implique des logiciels moins connus, comme le navigateur web Midori.
    Il existe également une version surnommée AppPack qui comprend une base plus large d’utilitaires, incluant notamment la suite Libre Office, le lecteur VLC ainsi que le navigateur Chromium. Dans tous les cas, l’AppCenter de Bodhi permet d’étoffer raisonnablement sa base de logiciels en proposant une sélection qui n’est pas la plus étendue, mais recouvre aisément les besoins d’une utilisation classique.
  • Linux Lite est une distribution basée sur les versions LTS (Long-term-support) d’Ubuntu, ce qui signifie qu’elles bénéficient d’un support technique et de mise à jour régulières pendant cinq ans. Son objectif ? Être aussi complète qu’Ubuntu mais en beaucoup, beaucoup plus légère.

Voir l’article complet : http://www.numerama.com/

Les équivalents libres et gratuits aux grands logiciels commerciaux

WinMacLinuxVoici une liste de logiciels libres proposant des fonctionnalités proche des logiciels propriétaires bien établis dans leur domaine d’application.

Cette liste, loin d’être exhaustive, et n’a pas pour but de mettre en avant des logiciels particuliers mais seulement de présenter différents logiciels (propriétaires ou libres) dans un même domaine d’application.

Présentant les logiciels disponibles sur les systèmes Windows, Mac OS X et Linux la liste est divisée en plusieurs catégories ainsi qu’en domaines d’application afin de mieux s’y retrouver.

Accéder à une partition linux depuis Windows

On trouve très fréquemment des partitions Linux sur les Nas (disques durs réseau), les media centers et d’autres appareils ou plus simplement sur un PC ou un Mac en Dual boot Windows/Linux ou en triple boot OSX/Windows/Linux. Ces systèmes de stockage embarquent sans que vous la sachiez forcément un système d’exploitation dérivé de Linux pour fonctionner.

Pour accéder au système de partitions Linux depuis Windows, il est nécessaire de passer par un utilitaire qui accèdera aux données des partitions. En voici trois gratuits pour Windows :
– Ext2explore : application open-source qui reconnaît les partitions Ext4, Ext3 et Ext2. Elle a pour avantage d’être portable, il suffit de la lancer en tant qu’Administrateur pour l’utiliser sans installation ;
– DiskInternals Linux Reader : freeware distribué par DiskInternals l’éditeur d’un logiciel de récupération de données. L’utilitaire reconnaît en lecture les partitions Ext ainsi que les systèmes de fichiers Reiser FS et Apple HFS et HFS+. Le programme ne donne pas accès à des lettres de lecteur, on accède aux fichiers des partitions Linux depuis l’application puis en les copiant sur une autre en NTFS ;
– Ext2Fsd : driver pour le système de fichiers Windows pour lire les partitions Linux Ext2, Ext3 et Ext4. On accède aux partitions par une lettre de lecteur accessible depuis l’Explorateur Windows. Ext2Fsd peut se lancer automatiquement avec Windows ou à la demande !

Source : Ballajack