Préserver le patrimoine logiciel

L’ambition de Software Heritage est de collecter, préserver et partager tous les logiciels disponibles publiquement sous forme de code source. L’idée est de construire une infrastructure commune à long terme, pour soutenir une variété d’applications dans les domaines du patrimoine culturel, de l’industrie et de la recherche.

Une application web permet d’effectuer des recherches dans les origines logicielles (dépôts, paquets sources, etc.) déjà archivées. D’autres fonctionnalités sont envisagées comme la possibilité de soumettre directement les URL des projets susceptibles d’être archivés, la mention des métadonnées d’origine du contenu horodaté ainsi que la recherche en texte intégral du code source.

Découvrir : https://www.softwareheritage.org

Comment les adolescents utilisent leur smartphone en France ?

Pour mieux comprendre l’usage des smartphones par les adolescents, BVA a réalisé une étude pour Wiko auprès de plus de 1 012 jeunes représentatifs des 12-17 ans.

  1. 92% des 12-17 ans possèdent un smartphone. Un équipement quasi-général, qui se fait de plus en plus jeune : les collégiens ont eu leur premier smartphone en moyenne autour de 11 ans contre 13 ans pour les lycéens.
  2. Un outil incontournable pour ENTRETENIR SA VIE AMICALE. 89% des adolescents équipés considèrent que le smartphone est incontournable pour entretenir ses relations amicales.
  3. …ET SENTIMENTALE. Pour 62% des adolescents équipés et même 73% des 16-17 ans, avoir un smartphone est incontournable pour entretenir sa vie sentimentale.
  4. Un support de facilitation des INTERACTIONS SENTIMENTALES ? 10% des adolescents équipés ont déjà utilisé leur smartphone pour rencontrer quelqu’un et même 13% pour rompre. Certaines pratiques semblent même rencontrer un certain écho chez les adolescents plus âgés : chez les 15-17 ans, ils sont 18% à avoir déjà reçu ou envoyé des « sextos » ou des « nude » alors que 39% des 12-14 ans indiquent que les messages à connotation sexuelle constituent une pratique répandue chez les adolescents.
  5. Un smartphone incontournable pour réussir sa vie sociale…qui peut aussi engendrer des SITUATIONS DIFFICILES. 17% des adolescents équipés de smartphones l’ont déjà utilisé pour envoyer des messages méchants ou des insultes et 24% ont déjà pleuré après avoir consulté un message (38% des filles et 40% des lycéennes). De même, 23% des adolescents équipés (29% chez les jeunes filles) ont déjà eu peur qu’un contenu partagé ne soit repris contre eux.
  6. Une INTERDICTION MAJORITAIREMENT RESPECTÉE AU COLLÈGE…même si des irréductibles persistent. Malgré l’interdiction, 20% des collégiens utilisent quand même leur smartphone au collège (23% des garçons et 28% des 13-14 ans).
  7. 78% des adolescents équipés de smartphones ont un COMPTE SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX. Snapchat est le réseau le plus fréquenté (62%) devant Facebook (53%) et Instagram (50%). 22% des adolescents équipés de smartphones n’ont pas de compte sur les réseaux sociaux et même 27% des jeunes résidents en zones rurales et 31% des collégiens.
  8. Le smartphone dans les relations avec les parents : UN OUTIL D’ALERTE PLUS QUE DE DIALOGUE ? Quand les adolescents utilisent leur smartphone pour communiquer avec leurs parents c’est en priorité pour les prévenir en cas de problème (82%), pour les prévenir en cas de retard (63% et 67% chez les lycéens) ou pour les rassurer (52% et 58% chez les 12-13 ans).
  9. Un FILTRE ENTRE PARENTS ET ENFANTS ? 39% des adolescents équipes de smartphones indiquent qu’il leur arrive de temps en temps de ne pas répondre volontairement à un message de leurs parents…ils sont même 43% chez les 16-17 ans et 41% chez les jeunes garçons.
  10. Un CONTRÔLE PARENTAL qui diminue avec la maturité de l’enfant. 43% des adolescents équipés déclarent que leurs parents connaissent le code de déverrouillage de leur smartphone. Cependant, si c’est le cas de 64% des 12-13 ans et de 57% des collégiens, seuls 31% des lycéens et 25% des 16-17 ans déclarent que leurs parents connaissent leur code de déverrouillage.

L’étude complète : https://www.bva-group.com/

PIX adopté !

Le CSE a adopté le 20 septembre le projet d’arrêté créant la certification PIX en fin de 3ème et de terminale. Par contre la demande de validation des compétences numériques en Cm2 et 6ème s’est heurtée à des oppositions : quelle forme prendra cette validation de compétences ?

PIX est une application adossée au cadre de référence des compétences numériques qui vise à suivre l’évolution tout au long de la vie, du niveau de maîtrise des compétences numériques d’un individu.PIX est un outil de certification qui devrait être reconnu par les entreprises ouvrant la possibilité aux élèves en fin de collège ou lycée de pouvoir attester de leurs compétences numériques. La certification sera gratuite.

Découvrir PIX : https://pix.beta.gouv.fr

Guide pour produire des documents accessibles

Comment élaborer des documents et communiquer oralement dans le cadre d’une démarche inclusive de conception et d’accessibilité universelles ?
Ce référentiel publié par Santé publique France « Communiquer pour tous. Guide pour une information accessible » a été élaboré avec la Chaire interdisciplinaire de recherche en littératie et inclusion (CIRLI) de l’Université du Québec en Outaouais et avec le soutien de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA).

Le guide vise ainsi à « mieux prendre en compte les besoins de populations aux caractéristiques diverses et aux compétences variées en littératie et comment mieux informer la population en général sans en exclure une partie ». Il s’articule autour de 5 grands chapitres :

  • La conception des documents imprimés,
  • La conception et l’utilisation des images,
  • La conception de sites web et supports numériques,
  • La communication orale,
  • Comment devenir une organisation prolittératie ?

Voir sur éduscol

RGPD et institutions publiques

Entré en vigueur le 25 mai 2018, le Règlement Général de Protection des Données (RGPD) promet une protection des données personnelles à l’échelle européenne. Dès lors, tous les secteurs sont confrontés à de nouveaux enjeux, y compris les institutions publiques telles que les établissements scolaires. Alors que l’école se digitalise de plus en plus avec l’essor des Espaces Numériques de Travail (ENT), quid de la protection des données en classe ?

La Tribune fait le point avec Alain Ecuvillon, Directeur Général d’itslearning France

NANOUK – plateforme pédagogique en ligne accompagnant le dispositif École et cinéma

Nanouk est conçu et développé par Les enfants de cinéma.

Le site s’organise autour de trois entrées principales symbolisées par 3 onglets de couleur différente :

  • espace « en famille » destiné à la consultation publique, en particulier aux parents,
  • espace « enseignant », réservé uniquement aux enseignants et aux partenaires culturels
  • espace « à l’école » dédié aux utilisations pédagogiques dans le cadre scolaire.

L’objectif pédagogique majeur est de développer la « sensibilité artistique des enfants et de poser les jalons d’une culture cinématographique » dans le cadre du dispositif national d’éducation artistique École et cinéma.

Nanouk : https://nanouk-ec.com
Les enfants du cinéma : http://enfants-de-cinema.com
Dispositif École et cinéma : http://eduscol.education.fr/cinema/enseignement-dispositifs/ecole/ecole-et-cinema

Découvrir les métiers et les filières du secteur numérique

Concepteurs d’Avenirs et Syntec Numérique, présentent, à partir de 6 entrées thématiques une série de portraits et de métiers liés au numérique. Pour chaque activité professionnelle décrite, on peut consulter en résumé les qualités essentielles requises et les formations nécessaires.

Des fiches métiers plus complètes sont également accessibles. En fin de module, vous avez également la possibilité de répondre aux questions d’un quiz pour vérifier succinctement les connaissances acquises.

L’offre Creative Cloud à tarif préférentiel

Adobe va mettre en place un abonnement Creative Cloud à tarif préférentiel pour les établissements du primaire et du secondaire. Les élèves comme les enseignants pourront accéder à l’ensemble des applications et des services du Creative Cloud à raison de 5 € par an et par personne (soit 0,41 centimes par mois).

Les licences ne seront pas attachées à une machine, mais utilisables aussi bien sur différents postes dans les salles que sur l’ordinateur du domicile.

Seul hic : le tarif s’entend pour l’achat d’un minium de 500 licences. À noter aussi que l’accès à son compte Creative Cloud pourra être fait via son identifiant scolaire via l’ENT.

Source : iGeneration

Écrire et rédiger : un bilan scientifique et des recommandations

Le Cnesco publie un bilan complet, appuyé sur des ressources d’évaluation et de recherche, et des recommandations concrètes sur le thème « Écrire et rédiger : comment guider les élèves dans leurs apprentissages ? ». Ces travaux font suite à la conférence de consensus organisée en partenariat avec l’Institut français de l’éducation (Ifé-ENS de Lyon)  les 14 et 15 mars 2018, au Lycée d’État Jean Zay (Paris).

10 recommandations phares sont proposées parmi lesquelles :

2. Former les élèves à l’usage du clavier, tout en continuant d’écrire à la main
5. Faire de l’écriture une activité collective
8. Exploiter le numérique dans les séquences pédagogiques liées à l’activité d’écriture

Le rapport complet : https://www.cnesco.fr/
Ecrit et numérique : https://www.cnesco.fr/fr/ecrire-et-rediger/ecrit-et-numerique/

WhatsApp interdit aux moins de 16 ans !

WhatsApp est désormais interdit aux moins de 16 ans en Europe. Pour se conformer aux nouvelles règles du RGPD (Règlement général sur la protection des données), qui entreront en vigueur le 25 mai 2018, l’application de messagerie instantanée a fait passer l’âge minimum d’utilisation de 13 à 16 ans. Les utilisateurs devront confirmer qu’ils ont bien au moins 16 ans lorsqu’ils devront accepter la nouvelle politique de confidentialité et les conditions de service de la prochaine version de WhatsApp.

Grapholearn, un jeu d’aide à l’apprentissage de la lecture

GraphoLearn est un jeu sérieux (ou serious game) sur tablette Android. Il constitue un outil d’aide à l’apprentissage de la lecture au sein de la classe. A l’origine développé par l’université finlandaise de Jyvaskyla, puis adapté grâce à un financement e-Fran aux spécificités de la langue française par l’équipe de Johannes Ziegler du Laboratoire de Psychologie Cognitive (LPC).

Le décodage, base de la compréhension

La recherche a prouvé que le décodage graphophonologique est un facteur essentiel pour l’apprentissage de la lecture dans une écriture alphabétique. Pour atteindre le niveau de lecture « expert », celui qui permet de  comprendre ce qui est lu, il faut en effet avoir automatisé le décodage. Cela nécessite un certain temps. Par exemple, plusieurs études ont montré que le temps d’entrainement au décodage nécessaire lors de la première année d’apprentissage de la lecture est de 30h. Or, en France, les élèves de CP passent en moyenne seulement 15h sur cette activité.

Les jeux de GraphoLearn sont donc essentiellement basés sur ce décodage. Le contenu a été développé de manière à proposer une quinzaine d’heures d’entrainement. Découvrez-en plus sur le décodage.

La recherche d’informations sur Internet

La diffusion massive des nouvelles technologies et l’utilisation quotidienne d’internet, diversifiant les contextes et les sources de lecture, ne peuvent être ignorées par le système éducatif français, notamment en ce qui concerne l’apprentissage des stratégies de lecture. Premièrement, il faut clairement différencier la lecture-compréhension de la lecture fonctionnelle, c’est-à-dire de l’activité de recherche d’information, car elles ne reposent pas entièrement sur les mêmes processus cognitifs. Deuxièmement, de nombreuses études en psychologie cognitive ont appuyé l’importance de la distinction à faire entre l’activité de recherche d’information sur un support textuel traditionnel et l’activité de recherche d’information sur internet. En effet, de par ses caractéristiques propres, le support numérique tend à complexifier les procédures de recherche. Ainsi, l’acquisition de compétences spécifiques pour y faire face est nécessaire pour les élèves. Le développement d’une pédagogie allant dans ce sens représente donc aujourd’hui un enjeu crucial.

Lire l’article : https://www.reseau-canope.fr/

Le socle interministériel de logiciels libres

L’ensemble des logiciels libres préconisés par la circulaire du 19 septembre 2012 se présente sous la forme du socle interministériel de logiciels libres (SILL). Le périmètre du SILL n’inclut pas la totalité du SI de l’Etat. Dans sa version actuelle, il porte sur le poste de travail, la gestion de parc, l’exploitation de serveurs, les bases de données et les environnements de développement. Le SILL se présente sous la forme d’un tableau par fonctionnalité ou cas d’usage. Pour chaque fonctionnalité, il présente le logiciel préconisé en précisant la version. Chaque logiciel du SILL est suivi par un référent, agent du secteur public. Le SILL est géré par les correspondants ministériels, dans le cadre de l’instance de mutualisation sur les logiciels libres, sous le contrôle de la DINSIC. Il est mis à jour annuellement. Chaque version annuelle du SILL fait l’objet d’une validation.

Télécharger : SILL-2018

Sélection de produits pour les sports d’hiver

Avec les récentes chutes de neige dans les stations et à l’approche des vacances, vous allez peut être avoir la chance de goûter aux sports d’hiver !

L’occasion pour le site iPhone-soft de faire une petite sélection des accessoires et applications coup de coeur pour accompagner son iPhone :

  • Snoww : l’application de suivi de ski
  • Capteur Piq Rossignol : pour une analyse de ses performances
  • Gants tactiles Mujjo
  • Semelles connectées chauffantes
  • PeakFinder : pour des panoramas en réalité augmentée
  • Ski Safari : pour jouer !

A découvrir sur http://www.appy-geek.com/

Baromètre du numérique 2017 : équipement, usages et compétences des Français

L’ARCEP, le CGE et l’Agence du Numérique publient chaque année le Baromètre du numérique, réalisé par le CRÉDOC. Un document précieux, qui permet de faire le point sur les pratiques des Français. Les résultats 2017 sont disponibles : ils sont basés sur les réponses de 2209 personnes, interrogées en face à face en juin 2017, sélectionnées sur la méthode des quotas, afin de représenter les pratiques numériques des Français âgés de 12 ans et plus.

L’étude en détails : https://www.blogdumoderateur.com/

Les missions des agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles

Les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) qui travaillent auprès des enseignants des classes maternelles ou enfantines ont vu leur rôle évoluer et leurs missions éducatives fortement augmenter depuis la réforme des rythmes scolaires en 2013. Agents des collectivités territoriales mais considérés comme membres de la communauté éducative, leur contribution est reconnue par de nombreux textes officiels du ministère de l’éducation nationale.

Télécharger le rapport IGEN-IGA « Les missions des agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) »