Anagraph : calculer la part directement déchiffrable par les élèves

La recherche Lire et Écrire (Goigoux, 2016) a mis en évidence l’influence de la part déchiffrable des textes sur les performances des élèves en décodage et en orthographe. Cette influence s’exerce de manière différenciée selon les apprentissages visés et le niveau des élèves à l’entrée du cours préparatoire. Il est donc important de connaitre la part déchiffrable des textes utilisés pour l’enseignement de la lecture. Le calcul de la part déchiffrable est complexe, il nécessite de segmenter les textes en graphèmes et d’identifier ceux qui ont été explicitement étudiés en classe.

La plateforme Anagrapheffectue ce calcul automatiquement et permet aux enseignants d’accéder à une information jusque-là inconnue et pourtant utile à la préparation de leur travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *