Moins d’affichages sur les murs en classe ?

Alphabet, frise numérique, dates importantes, calendrier, anniversaires des élèves, dessins, photos, posters… Il est parfois difficile d’identifier la couleur des murs de la salle de classe tellement ils sont chargés !
Le bon sens laisse croire qu’une information présente dans le champ de vision plusieurs heures par jour pendant plusieurs mois sera mieux comprise et intégrée par l’enfant. Les enseignants passent parfois de nombreuses heures à sélectionner, créer, imprimer des visuels aux couleurs et formats attractifs… Mais quel est l’impact réel sur les enfants ?

Hanley & al., dans leur étude intitulée « Classroom Displays-Attraction or Distraction? Evidence of Impact on Attention and Learning From Children With and Without Autism » montrent grâce à une technique de Eye-tracking et d’évaluation des scores d’apprentissages que les enfants sont plus distraits et apprennent moins bien en cas d’affichage visuel important chez les deux groupes d’enfants testés (neurotypiques et TSA). Cette affirmation est d’autant plus vrai chez le groupe d’enfant porteur de TSA.

L’article : http://www.juliettelequinio.fr/
Lire également : L’affichage dans la classe : ses objectifs, ses fonctions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *